Ayurvéda

L'ayurvéda

L’ayurvéda, ou médecine ayurvédique, est considérée comme la plus ancienne médecine holistique du monde : elle envisage l’homme dans sa globalité (corps et esprit). Créée par les sages de l’Inde classique, les Rishis, cette tradition ayurvédique remonterait à plus de 5 000 ans.

Du sanscrit “ayur” (la vie) et “veda” (la science, la connaissance), le terme ayurvéda se traduit donc par “connaissance de la vie ou de la longévité”.

L’OMS a reconnu l’ayurvéda comme un système complet de médecine traditionnelle. Selon la définition de l’OMS, les thérapies en médecine traditionnelle générale englobent les thérapies médicamenteuses, non médicamenteuses, manuelles et spirituelles.

Les 5 éléments se combinent pour donner naissance à 3 humeurs biologiques, 3 grandes forces vitales qui créent le corps, le font fonctionner et le détruisent : Les Doshas

Vata, le vent, est une combinaison entre les éléments air et ether. C’est le dosha qui caractérise le mouvement, la force motrice. Vata se loge principalement dans le côlon, le système nerveux, la peau, les oreilles et les os. Elle gère tous les mouvements de l’organisme comme par exemple les pulsations du cœur et la respiration. C’est une énergie plutôt froide et sèche. En équilibre, elle s’exprime par de la fluidité, de la créativité, de la vivacité d’esprit. En déséquilibre, elle crée de la peur, de l’anxiété et de l’irrégularité.

Pitta, le feu, est une combinaison entre les éléments feu et eau. C’est le dosha qui caractérise la transformation, le métabolisme. Cette humeur se loge principalement dans le foie, l’intestin grêle, le sang et les yeux. C’est une énergie chaude et humide. Elle gère la digestion, l’absorption, l’assimilation, la température du corps. En équilibre, elle s’exprime par de la ténacité, de l’intelligence, de l’acuité. En déséquilibre, elle crée de la colère, de la frustration, de la haine et des états inflammatoires.

Kapha, l’eau, est une combinaison entre l’eau et la terre. C’est le dosha qui relie et soutient, la force structurante. Elle se loge principalement dans l’estomac, les poumons, la langue, le plasma. C’est une énergie froide et humide. Elle gère la lubrification du corps, l’hydratation, le système immunitaire. En équilibre, c’est une énergie qui crée de l’amour, de la douceur, du pardon. En déséquilibre, elle génère de l’attachement, de la possession, de l’avidité et des congestions dans le corps.

La constitution ayurvédique de chaque personne est caractérisée par une combinaison spécifique de ces 3 doshas qui nous est propre. Suivant le ou les doshas qui dominent, on peut déterminer le type physique et psychologique auquel appartient le patient (Prakriti).

Quand les doshas se déséquilibrent des dysfonctionnements et des maladies apparaissent. L’Ayurveda rétablit l’équilibre qui est propre à chaque individu et maintient l’état de santé optimale de l’organisme.

Aujourd’hui en Inde, l’Ayurveda reste la médecine de référence pour le système osseux, l’ophtalmologie, l’odontologie et la médecine obstétrique.

Cependant, même s'il y a des branches et des domaines d’expertise, l’Ayurveda prend toujours en compte l’être dans sa globalité et le concept de «spécialités» que l’on retrouve dans nos systèmes occidentaux de santé ne s’applique donc pas.

source: passeportsanté - Gwenaëlle Batard 

Il y a 3 des produits.

Affichage 1-3 de 3 article(s)